Bouches-du-Rhône : le Parc Marin de la Côte Bleue, un écrin dédié à la biodiversité

Publié
Bouches-du-Rhône : le Parc Marin de la Côte Bleue, un écrin dédié à la biodiversité
Article rédigé par
M. Larguet, O. Palomino, B. Geron, B. de Saint-Jore - France 3
France Télévisions

Créé il y a 40 ans, le Parc Marin de la Côte Bleue est un sanctuaire où cohabitent en harmonie les équipes de protection de l'environnement et les pêcheurs. Leur objectif ? Protéger la biodiversité. 

Le Parc Marin de la Côte Bleue est un petit paradis qui s'étire sur 28 kilomètres de côtes, à l'ouest de Marseille (Bouches-du-Rhône). Jour et nuit, les équipes du parc marin veillent, notamment sur la zone totalement protégée de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône). La réserve de 85 hectares est délimitée par six bouées. Le sanctuaire, créé il y a près de 40 ans, abrite désormais une biodiversité remarquable : près de 250 espèces. On y trouve des dorades, des loups ou encore des langoustes. 

Protéger des zones pour retrouver les poissons 

Certaines avaient presque disparu. "Elles se sentent protégées dans cet espace. Elles ont compris qu'il n'y avait pas de pression", explique Alizée Angelini, directrice du Parc Marin de la Côte Bleue. À sa création, le parc suscitait la réticence de nombreux pêcheurs. Le discours a désormais changé. Hervé Gout-Vernier lance chaque jour ses filets autour de la réserve. "Depuis que ça a été créé, on retrouve du poisson qu'on avait plus, ou beaucoup moins", note-t-il. Les pêcheurs ont ainsi demandé à protéger une deuxième zone, de 210 hectares. Au port de Carro (Bouches-du-Rhône), les femmes des pêcheurs se réjouissent elles aussi de retrouver certains poissons sur leurs étals.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.