Biodiversité : le rapport alarmant du Fonds mondial pour la nature

Pourra-t-on observer de superbes cacatoès ou des alligators dans 50 ans ? Ce qui est certain, c’est que la planète va mal, très mal. Elle a perdu près des 2 tiers de sa faune sauvage en un demi-siècle. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) se montre alarmant dans son dernier rapport.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La biodiversité est un sujet majeur pour l’avenir de la planète. Et, bien que des efforts soient fournis mondialement, le Fonds mondial pour la nature (WWF) tire la sonnette d’alarme dans son dernier rapport : les 2 tiers de la faune sauvage ont disparu en moins de cinquante ans. Plus précisément, entre 1970 et 2016, les populations d’animaux vertébrés ont chuté de 68 %. En France, les causes sont multiples.

Les ravages de la destruction des milieux

"Ça va être la destruction des milieux en premier lieu, et la destruction des zones humides", comme l’explique Arnaud Gauffier, directeur des programmes pour WWF France. Dans les régions des Amériques et des Caraïbes, la situation est encore plus dramatique : la population d’invertébrés a diminué de 94 %. Toutefois, Yunne Shin, chercheuse en écologie marine à l'Institut de recherche pour le développement, remarque que les décideurs et le grand public prennent de plus en plus conscience des enjeux de la biodiversité.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis).
Mésange charbonnière dans le parc naturel forestier de la Poudrerie (Seine-Saint-Denis). (AFP)