Le projet de grand barrage de Sivens abandonné

C'est la fin d'un long feuilleton judiciaire et une victoire pour les écologistes. Une équipe de France 2 revient sur cette décision.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le grand barrage de Sivens ne verra finalement pas le jour. Les préfets du Tarn et du Tarn-et-Garonne ont signé vendredi un arrêté d'abandon du projet initial. Une page qui se tourne après deux années de controverse, et des mois d'affrontements entre les autorités et les opposants au projet, notamment les occupants de la zone à défendre. Des heurts qui ont entraîné la mort de Rémi Fraisse.

Un plus petit barrage 

Dès le départ, le barrage de Sivens a suscité de fortes contestations. Les pro-barrage, eux, dénoncent une capitulation de l'État. "L'État une fois de plus montre sa faiblesse (...) Ça va nuire au développement de l'agriculture de toute la zone du bassin concerné", déplore François Bonhomme, sénateur Les Républicains. À la place du grand barrage, un plus petit devrait voir le jour. Le volume d'eau à retenir reste encore à déterminer. Un projet loin de faire l'unanimité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une barricade posée par les anti-barrages sur la \"ZAD\" de Sivens (Tarn), le 5 mars 2015.
Une barricade posée par les anti-barrages sur la "ZAD" de Sivens (Tarn), le 5 mars 2015. (REMY GABALDA / AFP)