Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo "L'insurrection est arrivée" : clash à propos du barrage de Sivens sur le plateau de "Ce soir ou jamais"

Publié Mis à jour
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Face à la députée européenne Corinne Lepage et la porte-parole du PS Juliette Meadel, le militant d'extrême gauche Mathieu Burnel a multiplié les invectives.

"Si on veut lutter conséquemment, aujourd'hui en France, on meurt". Invité de l'émission Ce soir ou jamais, vendredi 31 octobre, le militant d'extrême gauche Mathieu Burnel a accusé la classe politique de soutenir la gendarmerie après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse.

Au passage, Mathieu Burnel attaque frontalement la députée européenne Corinne Lepage et la porte-parole du PS Juliette Meadel, elles aussi invitées de Frédéric Taddeï : "J'ai l'impression que vous habitez sur une autre planète et que vous ne comprenez à peu près rien à la jeunesse (...) Notre génération trouve plus de sens à s'affronter avec la police lorsque celle-ci nous jette du gaz lacrymogène, qu'à croire une seule seconde que Corinne Lepage, le PS ou je ne sais quel réac va nous sortir de là."

"Tenir en respect la police"

Abordant les manifestations prévues en France en hommage à Rémi Fraisse et en soutien aux opposants au barrage de Sivens, le jeune homme invite les participants à "tenir en respect la police, à la tenir à distance par des moyens adéquats". Interrogé par Corinne Lepage sur ces moyens, il refuse d'en dire plus. "Monsieur fait sa crise d'adolescence" raille alors l'écrivain Pascal Bruckner, également présent sur le plateau et avec qui l'échange s'est envenimé. 

Co-inculpé dans l'affaire de Tarnac, Mathieu Burnel est soupçonné de faire partie du Comité invisible qui signait, en 2007, l'essai politique L'insurrection qui vient. "Aujourd'hui en repensant à ce titre, on peut dire que l'insurrection est arrivée", conclut-il sur le plateau de l'émission. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.