Cet article date de plus de cinq ans.

Atteinte à l'environnement : Marc Veyrat condamné à 100.000 euros d'amende

Le chef étoilé Marc Veyrat a été condamné vendredi à Annecy à 100.000 euros d'amende pour des infractions au code de l'environnement et au code forestier sur le site de son restaurant à Manigod (Haute-Savoie).
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le chef Marc Veyrat, cuisinier de la COP21, devra remettre en état les 10.000 m2 de zones humides qu'il a défriché sans autorisation. © Maxppp)

Il était le cuisinier de la COP21. Et le voilà condamné pour atteinte à l'environnement. Ironie cruelle pour Marc Veyrat, chef étoilé mondialement connu. Il a été reconnu coupable d'avoir défriché 7.000 m2 de bois et de forêt sans autorisation et d'avoir porté atteinte à des zones humides sur une surface de plus de 10.000 m2. Et il écope d'une amende de 100.000 euros pour ça.

Il devra en outre remettre en état les surfaces qu'il a défriché dans un délai de trois mois, sous peine d'astreinte de 3.000 euros par jour de retard. Le parquet avait requis de la prison avec sursis. Le chef au grand chapeau noir aura à tout le moins échappé à ça. Son avocat regrette la peine infligée qui lui paraît "due à la notoriété " de son client. "Nous allons réfléchir et attendre d'avoir les motivations du jugement " pour décider d'un éventuel appel, a précisé l'avocat. Durant l'audiance, Marc Veyrat s'était dit "désolé de tout ce qui arrive ". "Je ne suis pas au-dessus des lois. Chacun peut se tromper, même moi ".

La justice reprochait au célèbre chef de 65 ans d'avoir réalisé, entre 2012 et 2013, dans une zone naturelle protégée jouxtant son restaurant et sa propriété familiale, des travaux d'aménagement d'un parcours pédagogique considérés comme nuisibles à l'environnement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.