Environnement : dans le Vaucluse, des serres bioclimatiques qui se chauffent naturellement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Environnement : dans le Vaucluse, des serres bioclimatiques qui se chauffent naturellement
France 3
Article rédigé par
A. Chopin, O. Palomino, J-F. Lons, P. Brame, Images du "Geres" - France 3
France Télévisions

Le monde agricole est frappé de plein fouet par les changements climatiques. Des serres bioclimatiques, une technique importée de Mongolie, ont été mises en place en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

"J’ai réfléchi à un système le plus passif possible, sans avoir à recourir à des énergies fossiles", relate Patricia Lenne, pépiniériste bio à Villelaure (Vaucluse). Pour produire en ayant le moins d’impact environnemental possible, l’agricultrice a choisi d’installer une serre dite bioclimatique. Plus besoin de la chauffer pour éviter que ses jeunes pousses gèlent en hiver. De simples bidons remplis d’eau font le travail, en récupérant la chaleur de la journée pour la restituer la nuit. 1 000 bidons et un voilage maintiennent une température stable et favorisent la pousse précoce de jeunes salades ou échalotes.

En Mongolie, les agriculteurs peuvent y faire pousser leurs légumes l’hiver

Ces serres marchent très bien en Mongolie, terre froide mais ensoleillée. Elles permettent aux agriculteurs de faire pousser leurs légumes, même en hiver et de manière durable. À Aubagne (Bouches-du-Rhône), Marie Moyer a aussi opté pour ce dispositif. "C’est comme ça que j’arrive à proposer à mes clients des plants de tomates précoces, sans chauffage pour autant", se réjouit la pépiniériste.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.