Cet article date de plus de six ans.

Deux chefs djihadistes tués au Mali par l'armée française

L'armée française annonce ce mercredi qu'elle a abattu quatre terroristes dans la nuit du 17 au 18 mai lors d'une opération dans le Nord du Mali, dont deux importants chefs djihadistes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (C'est lors d'une opération menée dans la nuit du 17 au 18 mai que l'armée française a tué quatre terroristes dans le Nord du Mali © MaxPPP)

Deux des principaux chefs djihadistes au Sahel ont été abattus par l'armée française, indique ce mercredi le ministère de la Défense dans un communiqué. En tout, quatre terroristes sont morts lors d'une opération menée par les troupes françaises dans la nuit du 17 au 18 mai dans le Nord du Mali.

Parmi eux figurent Amada Ag Hama alias "Abdelkrim le Touareg" et Ibrahim Ag Inawalen, deux des principaux chefs d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) et d'Ansar Dine. Ces deux groupes sont "responsables de nombreuses attaques terroristes contre les forces internationales, ainsi que d’exactions répétées à l’encontre des populations maliennes," précise le ministère de la Défense dans le communiqué. "Abdelkrim le Touareg" est notamment lié à l'enlèvement et au meurtre des journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal, en 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.