Des fioles contenant le virus de la variole retrouvées par hasard dans un local de rangement

Les fioles ont été découvertes début juillet dans des locaux de l'Agence américaine des médicaments, à l'occasion d'un déménagement. Elles doivent désormais être détruites.

Le virus de la variole a été retrouvé, le 1er juillet 2014, dans des fioles stockées dans un local de rangement de l\'Agence américaine des médicaments (FDA), à Bethesda (Etats-Unis).
Le virus de la variole a été retrouvé, le 1er juillet 2014, dans des fioles stockées dans un local de rangement de l'Agence américaine des médicaments (FDA), à Bethesda (Etats-Unis). (CDC-MURPHY-WHITFIELD / PHANIE / AFP)

Extrêmement contagieux et potentiellement mortel, le virus a été retrouvé dans un recoin d'un local de rangement, au hasard d'un déménagement. Le FBI enquête sur la découverte à l'Agence américaine des médicaments (FDA) de fioles contenant le virus de la variole, ont annoncé mardi 8 juillet les autorités.

Le nom de la maladie était inscrit sur les étiquettes des fioles, conservées dans la banlieue de Washington et qui semblent dater des années 50, ont précisé les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Pour l'instant, rien ne dit qu'elles aient été ouvertes.

Le dernier cas repéré en 1977

Les fioles ont été transportées vers un laboratoire ultra-sécurisé à Atlanta, où vont être menées des analyses pour déterminer si le virus est encore viable ou capable de de se développer. Si tel est le cas, les autorités demanderont l'assistance de l'Organisation mondiale de la santé pour les détruire.

Seuls deux lieux de stockage dans le monde ont été homologués par des accords internationaux pour conserver des échantillons de la variole, éradiquée grâce à un programme mondial de vaccination. Le dernier cas a été repéré en Somalie en 1977.