Des enquêtes judiciaires ont été rouvertes contre l'opposante Ioulia Timoshenko, concernant les activités de son groupe.

Les autorités fiscales ont remis vendredi à Mme Timochenko des documents sur le renouvellement de quatre enquêtes la visant, deux datant de 2001 et deux de 2003, a déclaré le député Sergui Vlassenko, avocat de l'ancienne Premier ministre.

Ioulia Timoshenko.
Ioulia Timoshenko. (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Les autorités fiscales ont remis vendredi à Mme Timochenko des documents sur le renouvellement de quatre enquêtes la visant, deux datant de 2001 et deux de 2003, a déclaré le député Sergui Vlassenko, avocat de l'ancienne Premier ministre.

Toutes ces affaires concernent les activités de groupe de Mme Timochenko, Systèmes Energétiques Unis d'Ukraine (SEUU) dans les années 1996-97, a-t-il ajouté. "Toutes ces enquêtes avaient déjà été closes par le parquet et des tribunaux en 2004-2005", a-t-il assuré.

L'avocat de Timoshenko, M. Vlassenko, a qualifié ces nouvelles affaires d'"absurdes" assurant qu'elles visaient à "éliminer Timochenko de la scène politique" à l'approche des législatives de 2012. "Ils vont continuer à ouvrir des enquêtes judiciaires qui n'ont rien à voir avec la réalité", a-t-il déclaré.

Le service de presse du parquet général s'est refusé de tout commentaire sur ces affaires, renvoyant aux déclarations officielles faites fin octobre par un procureur général adjoint Renat Kouzmine.

Mme Timochenko a été condamnée à sept ans de prison le 11 octobre pour avoir conclu en 2009, lorsqu'elle était Premier ministre, des accords gaziers avec la Russie considérés comme défavorables à son pays. Elle a fait appel de cette décision. Quelques jours après sa condamnation, elle a été inculpée dans une autre affaire, pour "tentative de détournement" de 405 millions de dollars. Son affaire a provoqué une crise sans précédent dans les rapports de Kiev avec l'Union européenne, qui juge les poursuites la visant comme politiques.