Cet article date de plus de dix ans.

Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés ce dimanche à Damas pour soutenir le président al-Assad.

Tandis que les manifestants dénoncent la décision de la Ligue arabe de suspendre la participation de la Syrie, le Conseil national syrien, qui rassemble la plupart des courants d'opposition, s'est félicité de cette décision.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manifestation pro-régime, ce dimanche 13 novembre, à Damas. (LOUAI BESHARA / AFP)

Tandis que les manifestants dénoncent la décision de la Ligue arabe de suspendre la participation de la Syrie, le Conseil national syrien, qui rassemble la plupart des courants d'opposition, s'est félicité de cette décision.

Samedi, la Ligue arabe a suspendu la participation de la Syrie à ses réunion et l'a menacée de sanctions, un camouflet sévère pour Damas, en raison du refus du régime d'appliquer comme promis le , qui prévoit en premier lieu un arrêt des violences.

Le conseil national syrien se dit "prêt à négocier la transition de la Syrie (vers la démocratie) dans le cadre de la Ligue arabe, d'une manière à ce que Bachar al-Assad remette le pouvoir à un gouvernement démocratique représentatif du peuple syrien, qui ne comprendra aucun élément du régime dont les mains ont été tachées de sang". Enfin, le CNS "tend la main à toutes les forces politiques et personnalités nationales qui hésitent encore à prendre parti, afin de (...) relever les défis et agir ensemble pour accomplir le changement démocratique".

"Le peuple veut Bachar al-Assad"

A Damas, "Le peuple veut Bachar al-Assad", criaient les manifestants réunis sur la place Sabaa Bahrat. Les manifestants chantaient aussi des airs patriotiques en agitant des drapeaux et des portraits du président syrien, selon des journalistes de l'AFP.

La télévision publique a aussi diffusé des images d'une autre manifestation pro-Assad sur la place des Omeyyades à Damas, ainsi que de plusieurs rassemblements à Alep (nord), Lattaquié (ouest) et d'autres villes du pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.