Cuba : au moins un mort lors des manifestations anti-gouvernementales

Agé de 36 ans, cet homme est mort lundi, alors qu'il participait aux mouvements populaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants cubains à la Havane (Cuba), le 11 juillet 2021. (YAMIL LAGE / AFP)

Un homme a été tué lundi 12 juillet à Cuba, où des manifestations anti-gouvernementales ont éclaté dimanche et se sont poursuivies sporadiquement le lendemain, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Le ministère "regrette le décès de cette personne" survenue dans le quartier populaire Güinera, dans la périphérie de La Havane, a annoncé l'Agence officielle cubaine d'information qui a précisé que l'homme, âgé de 36 ans, était mort alors qu'il participait aux "troubles".

De nombreuses arrestations

Des manifestations inédites contre le gouvernement ont eu lieu dès dimanche dans plusieurs villes de Cuba. Largement diffusés sur les réseaux sociaux, les défilés ont commencé de façon spontanée dans la matinée, un événement rarissime dans ce pays gouverné par le Parti communiste, où les seuls rassemblements autorisés sont généralement ceux du parti.

A La Havane, des échauffourées ont éclaté entre des manifestants et les forces de l'ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes. Au moins dix personnes ont été arrêtées et plusieurs policiers ont utilisé des tuyaux en plastique pour frapper des manifestants. S'il a reconnu "l'insatisfaction" que peuvent ressentir certains Cubains, le président Miguel Diaz-Canel a accusé Washington d'être à la manœuvre et a appelé ses partisans à répliquer dans la rue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cuba

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.