Cet article date de plus d'un an.

Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée de samedi 29 avril

Par l'intermédiaire de son ministre de la Défense, Oleksiï Reznikov, l'Ukraine s'est dit prête pour démarrer son offensive de printemps contre les forces russes.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min
Un incendie s'est déclenché après une attaque de drones dans la port de Sebastopol, en Crimée annexée, samedi 29 avril 2023. (TELEGRAM/ @RAZVOZHAEV / AFP)

Alors que l'Ukraine doit lancer d'ici peu une opération visant à reconquérir les territoires occupés dans l'est et le sud du pays par la Russie, des localités frontalières des deux pays ont été touchées par des tirs d'artillerie des forces de Kiev. Par ailleurs, une attaque de drones a provoqué un spectaculaire incendie dans le port de Sebastopol, en Crimée annexée. Voici ce qu'il faut retenir de cette journée. 

Cinq villages russes et une ville de la région de Kherson privés d'électricité après des tirs ukrainiens

Cinq villages de la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, ont été privés d'électricité après des tirs d'artillerie ukrainiens. "Le village de Novaïa Tavoljanka a été visé par des tirs des forces ukrainiennes aujourd'hui", a écrit le gouverneur local, Viatcheslav Gladkov, sur Telegram. "Des lignes de transmission ont été endommagées", a-t-il ajouté, en précisant que ce village et quatre autres localités situées à proximité se trouvent sans électricité.

La ville de Nova Kakhovka, située dans la région de Kherson, dans le sud ukrainien, a elle aussi été privée d'électricité, après d'"intenses" tirs d'artillerie ukrainiens, selon les autorités locales installées par la Russie. "En raison d'intenses tirs d'artillerie aujourd'hui (...) Nova Kakhovka est restée sans électricité", a précisé dans un communiqué l'administration militaire et civile installée par la Russie dans cette ville, qui comptait 45 000 habitants avant le début de l'offensive russe en Ukraine en février 2022. 

Un important incendie dans un dépôt de pétrole à Sébastopol

Après une attaque de drones, un impressionnant feu s'est déclenché à Sebastopol, dans le port d'attache de la flotte russe de la mer Noire en Crimée annexée. "Un incendie est en cours dans un dépôt de pétrole dans la baie de Kazatchia (...). Selon de premières informations, il a été provoqué par une attaque de drones", a écrit sur Telegram le gouverneur d'occupation de la ville, Mikhaïl Razvojaïev, soulignant que "personne n'a été blessé". 

Soixante pompiers ont été dépêchés sur place pour lutter contre le feu qui sévit sur une surface d'environ 1 000 m2 et ne devrait être maîtrisé que vers le soir, a-t-il ajouté. "La situation est sous contrôle", a-t-il assuré.

Kiev se dit prête pour son offensive de printemps

"L'équipement a été promis, préparé et partiellement livré. Au sens large, nous sommes prêts." L'Ukraine, par l'intermédiaire de son ministre de la Défense, Oleksiï Reznikov, a affirmé, samedi, être prête pour démarrer son offensive de printemps contre les forces russes. Le pays veut lancer pour reconquérir les territoires occupés dans l'est et le sud par la Russie. "Les préparatifs touchent à leur fin", a déclaré Oleksiï Reznikov au cours d'une conférence de presse. "Quand Dieu le voudra, (quand il y aura) la météo et la décision des commandants, on le fera", a-t-il ajouté. 

La Russie a de son côté mobilisé des centaines de milliers de réservistes.

La Pologne saisit le bâtiment du lycée russe à Varsovie

La Pologne a annoncé samedi avoir saisi le bâtiment du lycée russe, à Varsovie, la capitale polonaise. L'établissement de l'école secondaire russe "appartiendra désormais à la mairie de Varsovie", a déclaré au téléphone à l'AFP le porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères, Lukasz Jasina, soulignant qu'il s'agit d'une procédure de "saisine par huissier" au nom de la municipalité. La ville de Varsovie a "pris possession" de l'immeuble, a déclaré dans l'après-midi le maire adjoint de la ville, Tomasz Bratek.

La Russie a immédiatement protesté et menacé de mesures de rétorsions. "C'est un acte illégal, une incursion sur un site diplomatique", a déclaré son ambassadeur à Varsovie, Sergueï Andreïev, dans une vidéo diffusée par l'agence de presse russe Ria Novosti. "Bien sûr, une réaction va suivre", a-t-il affirmé, ajoutant que la Russie allait riposter en vertu du "principe de réciprocité"

En mars 2022, les tribunaux polonais avaient ordonné aux autorités de la Fédération russe "de restituer les deux immeubles à leur propriétaire de droit, soit au Trésor de l'Etat" polonais. Depuis, le ministère polonais estimait que la Fédération russe les occupait "illégalement".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.