Télé-réalité : quand les réfugiés nord-coréens témoignent dans des émissions

De nombreux fugitifs nord-coréens ont franchi la frontière pour fuir le régime. Accueillis à bras ouverts par leurs voisins du sud, ils suscitent une grande curiosité et livrent leurs témoignages à la télévision.

France 2

Le dimanche soir toutes les semaines à une heure de grande écoute, il est un programme de télévision qui passionne et divertit les Sud-Coréens. Il s'appelle "Imangap", en français "Je viens à ta rencontre". Moitié-divertissement, moitié talk-show, on y parle de la Corée du Nord de Kim Jong-un, de la bombe et de la vie quotidienne de l'autre côté du 38e parallèle. "Je me suis enfuie en Corée du Sud en 2014 par la Chine. Je sortais d'un camp de concentration. À l'époque je ne pesais que 40 kilos et j'avais les cheveux très courts", confie une réfugiée de Corée du Nord.

L'audience de l'émission ne faiblit pas depuis sa création

Sur le plateau pour ce 360e numéro de l'émission qui a sept ans d'existence, il y a plusieurs invités. Ce sont surtout des femmes réfugiées nord-coréennes qui viennent raconter leur souffrance et leur nouvelle vie dans le sud en public. Certaines sont des habituées de l'émission. L'audience de cette émission ne faiblit pas depuis sa création. Pour la productrice, cela tient aussi bien à la proximité qu'à l'éloignement de ces deux pays divisés depuis la guerre.

Le drapeau nord-coréen à l\'ambassade de Pékin (Chine), le 9 ars 2018.
Le drapeau nord-coréen à l'ambassade de Pékin (Chine), le 9 ars 2018. (GREG BAKER / AFP)