Pour les Etats-Unis, les menaces de la Corée du Nord ne sont que des mots

"Nous ne voyons aucun changement dans l'attitude militaire de la Corée du Nord", a déclaré Washington.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, le 31 mars 2013.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, le 31 mars 2013. (KCNA VIA KNS / AFP)

Des mots, rien que des mots. La Maison Blanche a déclaré lundi 1er avril que les déclarations belliqueuses de la Corée du Nord ne s'accompagnent d'aucune action militaire sur le terrain. Le régime de Pyongyang menace depuis vendredi de lancer des missiles contre les bases américaines dans l'Océan Pacifique.

"Malgré la rhétorique très dure employée par Pyongyang, nous ne voyons aucun changement dans l'attitude militaire de la Corée du Nord, que ce soit par une mobilisation à grande échelle ou dans le positionnement de ses forces", a souligné le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney.

Ces derniers jours, l'armée américaine a cependant déployé dans le cadre de manœuvres conjointes avec la Corée du Sud des bombardiers B-52 et B-2. Lundi, deux avions de chasse furtifs F-22 ont rejoint la péninsule coréenne. La Maison Blanche avait indiqué vendredi qu'elle prenait "au sérieux" l'annonce de la Corée du Nord selon laquelle elle était en "état de guerre" contre le Sud, tout en notant que les menaces de Pyongyang n'étaient pas inhabituelles.