La Corée du Nord empêche l'acheminement de vivres aux Sud-Coréens de Kaesong

Pyongyang a fermé unilatéralement ce site industriel où sont restés 200 employés sud-coréen. 

Des hommes d\'affaires Sud-Coréens bloqués avec des vivres à la frontière avec la Corée du Nord, à Paju (Corée du Sud), le 17 avril 2013.
Des hommes d'affaires Sud-Coréens bloqués avec des vivres à la frontière avec la Corée du Nord, à Paju (Corée du Sud), le 17 avril 2013. (JUNG YEON-JE / AFP)

La Corée du Nord maintient la pression sur le Sud. Pyongyang a empêché, mercredi 17 avril, une délégation d'hommes d'affaires sud-coréens d'apporter des vivres à leurs 200 employés restés sur le site industriel intercoréen, après sa fermeture unilatérale par Pyongyang.

Le Nord interdit aux Sud-Coréens l'accès au complexe, situé sur son territoire à une dizaine de kilomètres de la frontière, depuis le 3 avril, et en a retiré ses 53 000 employés. Sur les 900 Sud-Coréens travaillant ordinairement à Kaesong, 700 sont revenus en Corée du Sud. 

Dix représentants des 123 entreprises sud-coréennes présentes à Kaesong avaient demandé l'autorisation de se rendre dans la zone industrielle, afin d'approvisionner les salariés sud-coréens qui ont choisi de demeurer sur place malgré les tensions croissantes entre les deux pays."Il est très regrettable que le Nord ait refusé cette demande et empêché un acte humanitaire", a regretté le ministre sud-coréen de l'Unification, chargé des relations entre les deux pays, Kim Hyung-Seok. Pyongyang a rejeté l'offre de dialogue du Sud à propos de l'avenir du site, qui fonctionne au ralenti faute d'approvisionnement et de main d'œuvre.