Corée : un citoyen quitte le Sud pour le Nord

Un habitant de Corée du Sud a choisi de venir visiter son voisin du Nord et d'y rester. Une traversée largement médiatisée par Pyongyang et considérée comme une haute trahison du côté de Séoul. 

FRANCE 2

C'est une arrivée exceptionnelle. Attendu avec les honneurs par les officiels du régime nord-coréen samedi 6 juillet à l'aéroport de Pyongyang, Choe In-Guk vient de faire défection. "Je ne parviens pas à trouver les mots pour exprimer ma gratitude envers la République qui m'accueille à bras ouverts et où réside l'âme patriotique de notre famille et où la légitimité de notre peuple est vivante", a-t-il déclaré à son arrivée. Cet homme d'affaires de 72 ans est le fils d'un ancien ministre sud-coréen et il refait le chemin de ses parents.

Une défection qui soulève des questions

En 1986, son père faisait lui-même défection au Nord, reçu en personne par le premier dirigeant nord-coréen. Généralement, c'est le pays des Kim que l'on fuie : 30 000 Nord-Coréens depuis les années 50. Les changements de camp en sens inverse sont extrêmement rares. Cette dernière défection, considérée comme un acte de haute trahison, soulève bien des questions à Séoul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader nord-coréen Kim Jong-un arrive à Dong Dang, au Vietnam, le 26 février 2019 après un périple de 4 000 kilomètres en train.
Le leader nord-coréen Kim Jong-un arrive à Dong Dang, au Vietnam, le 26 février 2019 après un périple de 4 000 kilomètres en train. (VIETNAM NEWS AGENCY / AFP)