Corée du Nord : vers une sortie du nucléaire ?

Lors du sommet historique entre les deux Corées, Kim Jong-un a fait un premier pas vers la dénucléarisation. Le leader nord-coréen a annoncé la fermeture d'un centre d'essais nucléaires courant mai.

C'est une promesse de Kim Jong-un à son homologue sud-coréen dévoilée ce dimanche 29 avril. "Le leader nord-coréen a dit qu'il fermerait en mai un site de tests nucléaires et qu'il inviterait experts et journalistes américains et sud-coréens à Pyongyang, par souci de transparence", a déclaré le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Yoon Young-Chan. Moins d'un mois pour fermer le site de Punggye-Ri, tout au nord du pays, là où les six essais nucléaires ont été réalisés entre 2006 et 2017.

La prudence est de mise

Ce dimanche matin à Séoul, les habitants sont circonspects. "S’il fait un nouveau geste pour la paix comme celui-là, il n'y a pas de raison de ne pas l'accepter", confie l'un d'entre eux au micro de France 3. D'autres en revanche sont beaucoup plus prudents et ont du mal à y croire. Selon des experts chinois, le site de Punggye-Ri est de toute façon à moitié détruit depuis le dernier essai nucléaire en septembre dernier.

Le président sud-coréen a immédiatement informé Donald Trump par téléphone, et lors d'un meeting dans le Michigan, le président américain s'en est attribué tout le mérite. Une réunion historique entre les trois dirigeants doit se dérouler dans trois ou quatre semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Kim Jong-un et Moon Jae-in lors du sommet historique entre les deux Corées, à Panmunjom (Corée du Sud), le 27 avril 2018.
Kim Jong-un et Moon Jae-in lors du sommet historique entre les deux Corées, à Panmunjom (Corée du Sud), le 27 avril 2018. (KOREA SUMMIT PRESS / AFP)