Cet article date de plus de treize ans.

Cisjordanie : nouvelle promesse d'Israël

Les autorités israéliennes ont accepté de limiter les incursions dans quatre villes de Cisjordanie
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 
Les autorités israéliennes ont accepté de limiter les incursions dans quatre villes de CisjordanieLes autorités israéliennes ont accepté de limiter les incursions dans quatre villes de Cisjordanie

Objectif : tenter de contribuer à la campagne de lutte contre l'insécurité de l'Autorité palestinienne, a-t-on appris jeudi de sources israéliennes et occidentales.

Les villes concernées sont Bethléem, Ramallah, Jéricho et Kalkilia. Mais selon un haut responsable palestinien de la sécurité, il s'agit d'une opération de relations publiques.

"S'il doit y avoir un changement, ils (les soldats israéliens) doivent arrêter les incursions et non entrer sous prétexte" d'attentats en gestation, a dit ce responsable.

Ces derniers mois, Israël a réduit sa présence dans certaines parties de la Cisjordanie, mais l'armée continue effectuer des patrouilles de routine et de procéder à l'occasion à des arrestations.

Cette initiative israélienne intervient sur fond d'efforts déployés par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour dissiper les tensions avec le président américain Barack Obama, qui réclame le gel total des constructions dans les colonies juives de Cisjordanie occupée.

Dans le cadre de ces efforts, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, doit rencontrer lundi l'émissaire américain au Proche-Orient, George Mitchell.

L'armée se réserve toutefois le droit d'y intervenir sur la base de renseignements annonçant des attentats anti-israéliens, a-t-on précisé.

Les Palestiniens militaient de longue date pour un retrait de Tsahal des centres urbains occupés après le début de la seconde intifada, en 2000.

Un agent diplomatique français brutalisé

"En l'état de nos informations, un agent de notre consulat général à Jérusalem, titulaire d'un passeport diplomatique et roulant dans un véhicule portant des plaques consulaires, a été victime de violences de la part d'un policier israélien dans le centre de Jérusalem", a déclaré un porte-parole du Quai d 'Orsay.

Le Consul général de France à Jérusalem a dénoncé "un incident grave et inacceptable.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.