Vignobles : les producteurs de cognac résistent à la crise sanitaire

La bonne croissance économique de la Chine est une bonne nouvelle pour les producteurs de cognac. Depuis deux ans, le pays est devenu leur plus gros client, avec les États-Unis.

France 3

Le cognac est l'un des alcools français qui s'exporte le mieux. Depuis 1715, la grande maison Martell le fabrique avec un savoir-faire réputé. Mais avec l'épidémie de Covid-19, impossible d'être plus nombreux dans la salle des dégustations. Alors, pour séduire la clientèle à l'autre bout du monde, le maître de chai Christophe Valtaud s'appuie sur des outils numériques : "On fait des directs avec nos amis de Chine ou des États-Unis par exemple, et on organise des sessions de dégustation avec eux en live".

Un secteur hyper-concurrentiel

Ralentissement des exports à l'étranger, ventes moins importantes dans les duty-free... le numéro deux du cognac a connu un début d'année difficile, mais résiste bien à la crise, grâce notamment au marché chinois. Dans ce secteur hyper-concurrentiel, impossible pour l'entreprise de ne pas honorer ses engagements auprès de ses viticulteurs. En 2019, la filière cognac a généré pas moins de 3,6 milliards d'euros, une performance exceptionnelle qu'il sera toutefois difficile de rééditer avec la crise sanitaire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vignoble : les producteurs de cognac résistent à la crise sanitaire
Vignoble : les producteurs de cognac résistent à la crise sanitaire (France 3)