Cet article date de plus de trois ans.

Un jeune Chinois qui se filmait au sommet des gratte-ciel fait une chute mortelle

Les "rooftoppers", ces jeunes qui escaladent clandestinement des buildings ou des ponts, rencontrent un grand succès sur les réseaux sociaux. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Wu Yongning pose au sommet d'un gratte-ciel, pour une photo non datée, publiée après la mort du "rooftopper", le 8 novembre 2017, àChangsa, en Chine.  (SHUTTERSTOCK/SIPA / REX / SIPA)

A 26 ans, Wu Yongning était une star en Chine. Les vidéos qu'il publiait et dans lesquelles il se filmait au sommet de gratte-ciel, sans équipement de sécurité, faisaient frissonner les fans de ces escalades clandestines extrêmement risquées, mais très populaires sur les réseaux sociaux.

Vendredi 8 décembre, la petite-ami du "rooftopper" a annoncé qu'il était mort le 8 novembre, en chutant d'un immeuble de 62 étages, dans la ville de Changsha, alors qu'il réalisait une nouvelle vidéo. Le jeune Chinois réalisait des tractions au sommet du Huayuan International Centre quand il a perdu prise et est tombé dans le vide.

Motivé par l'argent

Ses proches racontent tous qu'il espérait gagner de l'argent avec cette activité à très haut risque. "Il avait prévu de demander sa copine en mariage, Il avait besoin d'argent pour son mariage et pour le traitement médical de sa mère, malade", selon son oncle, cité par le quotidien Beijing News et repris par le Huffington Post

Interrogée par le Xiaoxiang Morning Herald, la famille de Wu Yongning a encore expliqué qu'il avait relevé ce nouveau défi afin de remporter un prix de 100 000 yuans (environ 13 000 euros). Elle a aussi assuré au Telegraph qu'il tournait un clip susceptible de lui rapporter beaucoup d'argent lorsqu'il a fait cette chute mortelle.

Ce n'est pas la première fois qu'un jeune homme se tue en pratiquant cette activité illégale. Selon le DailyMail (en anglais), un autre "rooftopper" est mort en juin 2017, à Kiev, en Ukraine, en escaladant un pont.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.