Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Les vins de Bourgogne, la dernière fantaisie des millionnaires de Hong Kong

A Hong Kong, où le bourgogne est la dernière toquade des millionnaires, "Envoyé spécial" s'est invité à une étonnante dégustation privée. Excités comme des enfants un 24 décembre, les convives débouchent une douzaine de grands crus de bourgogne, parfois introuvables en France. Sur la table, il y en a pour 5 000 euros de vin… Extrait.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

A Hong Kong, un habitant sur sept est millionnaire, et le bourgogne est devenu une de leurs dernières fantaisies. Sur cette plaque tournante de la finance, des affaires et, depuis une quinzaine d'années, des grands crus français, le magazine "Envoyé spécial" s'est invité à une étonnante dégustation privée.

C'est le sommelier français Cédric Bilien qui a introduit les journalistes dans le milieu très fermé des grands collectionneurs. Autour d'une table de restaurant, six convives : ils sont banquier, trader ou investisseur. Chacun a apporté deux bouteilles.

Vosne-romanée, griotte-chambertin, corton-charlemagne...

Et quelles bouteilles… Vosne-romanée, griotte-chambertin, corton-charlemagne… Des étiquettes mythiques souvent introuvables en France. Comme ce meursault 1959, au "parfum de cannelle et safran".

Sur la table, au total, il y en a pour plus de 5 000 euros de vin. Un marathon de dégustation peut commencer pour ces amateurs, excités comme des enfants un 24 décembre au soir : "C'est Noël avant l'heure ! Ou plutôt, un Noël sans fin…"

Extrait de "L'ivresse du succès", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 18 octobre 2018.

Les vins de Bourgogne, la dernière fantaisie des millionnaires de Hong Kong
Les vins de Bourgogne, la dernière fantaisie des millionnaires de Hong Kong (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)