Pékin : les mises en garde contre les démocrates de Hong Kong

Le président chinois est venu en visite officielle à Hong Kong, samedi 1er juillet. Il a mis en garde les militants prodémocratie.

France 3

Pour sa première visite à Hong Kong, le président chinois Xi Jinping a rappelé fermement que Pékin dirigeait bien la mégapole de 8 millions d’habitants, 20 ans après la rétrocession britannique à la Chine. Xi Jinping a fait prêter serment à la nouvelle cheffe de l’exécutif hongkongais, une femme désignée par un comité électoral et accusée par ses opposants d’être une marionnette du régime.

Leaders prodémocratie arrêtés

Aujourd’hui, le numéro 1 chinois a lancé un avertissement sans ambiguïté : "Toute tentative de mettre en péril la souveraineté nationale, de défier l’autorité du gouvernement central et la loi fondamentale de Hong Kong reviendrait à franchir la ligne rouge, et serait donc inadmissible". Un message adressé aux militants prodémocratie, qui ont défilé comme tous les 1er juillet. Leurs leaders ont été arrêtés sans ménagement. La contestation divise toujours la société hongkongaise, trois ans après le mouvement des parapluies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président chinois Xi Jinping lors de la cérémonie d\'ouverture du forum international des Routes de la soie, à Pékin, le 14 mai 2017.
Le président chinois Xi Jinping lors de la cérémonie d'ouverture du forum international des Routes de la soie, à Pékin, le 14 mai 2017. (MARK SCHIEFELBEIN / POOL)