"J'ai demandé aux gens de retirer tout leur argent des banques" : à Hong Kong, les manifestants multiplient les actions coup de poing

Déclenché par un projet de loi prévoyant de faciliter les extraditions vers la Chine, le mouvement de contestation à Hong Kong dure désormais depuis plus de deux mois. 

Une femme retire de l\'argent à un distributeur à Hong Kong, le 16 août 2019
Une femme retire de l'argent à un distributeur à Hong Kong, le 16 août 2019 (JEREMY TUIL / FRANCEINFO)

Au milieu de cette petite place du centre de Hong Kong trône une statue : celle de Sir Thomas Jackson, qui a dirigé au XIXe siècle HSBC, la banque la plus importante pour les Hongkongais. Nous avons rendez-vous avec Andy Chan, l'un des meneurs du mouvement de protestation, fondateur du Parti national de Hong Kong. "J'ai demandé aux gens de retirer tout leur argent des banques afin de protester contre le gouvernement et contre tout le système", déclare-t-il. En plus des rassemblements qui se multiplient depuis juin, les manifestants pro-démocratie organisent des actions éclair. Ils invitent cette fois tous les Hongkongais à retirer le maximum d'argent aux guichets automatiques.

Andy Chan est persuadé que "la gestion de la banque peut nuire au gouvernement chinois". L'action est avant tout symbolique, et ne provoquera pas de banqueroute généralisée. Les manifestants y voient également une manière de montrer que chaque citoyen hongkongais est un acteur de la société, et qu'il peut à ce titre influer sur le cours de la vie économique du pays. "Certains d'entre nous sont vraiment riches, explique Andy Chan. Nous avons dans nos rangs de jeunes professionnels, des médecins, des avocats, des retraités... "

Nous essayons tous les moyens possibles pour empêcher le gouvernement de brutaliser notre peuple.Andy Chan, l'un des leaders de la contestationà franceinfo

Andy Chan, fondateur du Parti national de Hong Kong, le 16 août 2019
Andy Chan, fondateur du Parti national de Hong Kong, le 16 août 2019 (JEREMY TUIL / FRANCEINFO)

Hong Kong est une grande place financière. La confiance est une donnée majeure, alors que la croissance économique devrait marquer le pas. Elle sera en dessous de 1% en 2019, soit son plus bas niveau depuis dix ans.

Le reportage franceinfo de Valérie Crova
--'--
--'--