Hong Kong : le bras de fer se poursuit entre les autorités et les manifestants

Des centaines de manifestants en faveur de la démocratie occupent toujours l'aéroport. Tous les vols au départ sont annulés, comme lundi 12 août.

France 2

Ils arrivent de plus en plus nombreux pour envahir, comme lundi 12 août, l'immense aéroport de Hong Kong. Des manifestants qui affichent leur détermination. Toujours vêtus de noir, ils protestent contre le gouvernement local et les ingérences de la Chine. Conséquence : tous les vols au départ sont annulés, et les enregistrements sont stoppés.

Le pouvoir central menace de plus en plus

Fermé hier à cause des manifestants, l'aéroport avait rouvert quelques heures, permettant à des milliers de passagers de quitter l'ancienne colonie britannique. L'objectif des protestataires ? Faire plier Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong. Mais son discours se durcit : "La violence, que ce soit son utilisation ou son apologie, poussera Hong Kong sur un chemin sans retour." Le pouvoir chinois envoie des véhicules militaires blindés à Shenzhen, la métropole située aux portes de Hong Kong.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans le hall de l\'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019. 
Des manifestants dans le hall de l'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019.  (VERNON YUEN / AFP)