Hong Kong : la rue maintient la pression contre l'extradition vers la Chine

Mercredi 12 juin, le gouvernement a annoncé le report de l'examen du projet de loi d'extradition entre Hong Kong et la Chine. Des manifestations ont eu lieu pour maintenir la pression contre le texte.

France 2

De nouveaux affrontements ont eu lieu entre la police et les Hongkongais, mercredi 12 juin. Les policiers en nombre font usage de la force, pour repousser les manifestants rassemblés devant le siège du Parlement. Des dizaines de milliers de Hongkongais manifestent pour dire non au projet de loi sur l'extradition entre Hong Kong et la Chine. "On ne veut pas extrader de gens vers la Chine, car de l'autre coté de la frontière, la justice n'est pas équitable ni indépendante", explique Michelle Chung, actrice.

Un projet qui fait l'unanimité contre lui

Les opposants ont obtenu une petite victoire, mercredi 12 juin : l'examen du texte et son vote sont subitement reportés au prix d'un bras de fer qui aura fait 72 blessés. Mais les manifestants sont déterminés. Ce projet de loi fait désormais l'unanimité contre lui, avec la rue, les syndicats, les milieux d'affaires, les communautés religieuses, qui s'y opposent. Le gouvernement hongkongais a fait savoir qu'il ne renonçait pas à ce projet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les organisateurs estiment à plus d\'un demi-million le nombre de manifestants dans les rues de Hong Kong, le 9 juin 2019. 
Les organisateurs estiment à plus d'un demi-million le nombre de manifestants dans les rues de Hong Kong, le 9 juin 2019.  (DALE DE LA REY / AFP)