Cet article date de plus de quatre ans.

En images Des dizaines de milliers de manifestants paralysent le cœur de Hong Kong

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

Ils s'opposent à un projet de loi controversé visant à autoriser les extraditions vers la Chine.

Ils ont bloqué le centre de Hong Kong. Mercredi 12 juin, des dizaines de milliers de personnes ont de nouveau manifesté contre un texte très controversé, voulu par l'exécutif hongkongais et qui autoriserait l'ex-colonie britannique à extrader les personnes résidant sur son territoire vers la Chine continentale. Les opposants redoutent une utilisation politique des extraditions par Pékin. Cet important rassemblement a provoqué le report de l'examen du projet de loi  mercredi. Mais le texte n'est toujours pas abandonné et la mobilisation se poursuit. Sur les images, on peut voir les manifestants vêtus de noir, pour la plupart des jeunes et des étudiants. Ils encerclent les bâtiments du gouvernement dans le centre de l'île. Autour d'eux, les rangées de policiers anti-émeutes déployées pour l'occasion sont bien moins nombreux.

Comme en écho à l'immense mouvement prodémocratie de l'automne 2014 qui avait paralysé des quartiers entiers de la mégapole pendant plus de deux mois, les manifestants ont envahi mercredi des voies principales du centre-ville. (TYRONE SIU / REUTERS)
Certains protestataires ont arraché des pavés sur les trottoirs, formant des barricades. (THOMAS PETER / REUTERS)
Certains arboraient un parapluie, référence directe à la "révolte des parapluies" qui s'était déroulée à l'automne 2014. (ATHIT PERAWONGMETHA / REUTERS)
Le politicien prodémocratie Roy Kwong crie des slogans devant le Conseil législatif de Hong Kong, dont il est membre. (PHILIP FONG / AFP)
Une manifestante est assise devant les rangées de policiers anti-émeutes en signe de protestation. (PHILIP FONG / AFP)
La circulation du centre-ville a été bloquée à l'aide de barrières métalliques, retournées par les manifestants. (PHILIP FONG / AFP)
Les policiers se reposent à proximité des manifestations. (DALE DE LA REY / AFP)
Des manifestants se protègent avec des masques et des lunettes, alors que la police a fait usage de gaz lacrymogène mercredi. (PHILIP FONG / AFP)
Le projet de loi a suscité une levée de boucliers de Hongkongais qui redoutent une justice chinoise opaque et politisée, et pensent que cette réforme nuira à l'image internationale et l'attractivité du territoire semi-autonome.
 (THOMAS PETER / REUTERS)
La police a fait usage de canons à eau pour repousser les manifestants. (TYRONE SIU / REUTERS)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.