Hong Kong : la délicate riposte des Occidentaux à la Chine

La communauté internationale tente de réagir au renforcement de la mainmise de Pékin sur Hong Kong. Il est délicat de s’opposer à la Chine de Xi Jinping. 

FRANCEINFO

L’opposition grandit au sein des pays occidentaux qui s’inquiètent de cette nouvelle ère autoritaire en Chine. Justin Trudeau, le chef du gouvernement du Canada, a annoncé la suspension du traité d’extradition qui existe avec Hong Kong et les exportations de matériels militaires. Il s’est dit préoccupé par la situation de l’ancienne colonie britannique.

Pékin furieux après Trump

Le Royaume-Uni, par la voix de son Premier ministre Boris Johnson, a annoncé que tous les Hongkongais qui disposent d’un passeport britannique pourraient devenir vivre, étudier et travailler en Grande-Bretagne pendant cinq ans au lieu de six mois.

Les États-Unis sont les plus virulents face au régime chinois. Donald Trump a annoncé la fin du statut commercial préférentiel de Hong Kong, des exportations d’armement, des sanctions contre les banques chinoises... Pékin, en colère, a rappelé que la loi de sécurité nationale était une loi interne et qu’aucun pays n’avait à s’en mêler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump à Washington, le 26 juin 2020.
Le président américain Donald Trump à Washington, le 26 juin 2020. (MANDEL NGAN / AFP)