Hong Kong : la Chine peut-elle durcir le ton ?

Arnauld Miguet, envoyé spécial de France 3 en duplex depuis Hong Kong, fait le point sur la situation et sur une possible intervention de Pékin pour ramener le calme.

France 3

Les manifestations se poursuivent à Hong Kong lundi 5 août. Mais Pékin continue de suivre la situation sans intervenir. "C’est un paradoxe : la Chine ne tolère aucune manifestation, aucune contestation de l’autre côté de la frontière. Mais pour l’instant, Pékin fait le dos rond" à Hong Kong, analyse Arnauld Miguet, envoyé spécial de France 3. La Chine laisse pour l’instant la main aux autorités locales, espérant "que le mouvement prodémocratie se calme de lui-même", relate le journaliste.

6 500 soldats prêts à intervenir

Mais cela n’en prend pas le chemin, comme en attestent les nouvelles manifestations du 5 août. "La Chine pourrait-elle envoyer l’armée ? C’est toute la question. En tout cas, elle se veut plus menaçante, dans la propagande. La semaine dernière, une vidéo montrait l’armée chinoise dans un exercice anti-émeutes. Et de rappeler qu’elle dispose de 6 500 soldats prêts à intervenir si la demande leur était faite", ajoute Arnauld Miguet. La police hongkongaise a déjà arrêté 420 personnes, dont 84 le 5 août. La semaine précédente, elle a procédé à 84 inculpations pour émeute. "En droit hongkongais, cela veut dire plus de 10 ans de prison", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 21 juillet encore, la police tire des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Des protestataires ont jeté des oeufs et inscrit des graffitis sur la façade du bureau de liaison du gouvernement chinois à Hong Kong, à l\'issue d\'une nouvelle manifestation monstre dimanche dans le territoire semi-autonome. Les organisateurs ont fait état de 430.000 personnes ayant participé à la manifestation de ce dimanche.
Le 21 juillet encore, la police tire des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Des protestataires ont jeté des oeufs et inscrit des graffitis sur la façade du bureau de liaison du gouvernement chinois à Hong Kong, à l'issue d'une nouvelle manifestation monstre dimanche dans le territoire semi-autonome. Les organisateurs ont fait état de 430.000 personnes ayant participé à la manifestation de ce dimanche. (ANTHONY WALLACE / AFP)