Hong Kong : l'aéroport envahi par les manifestants, le trafic paralysé

5 000 personnes se sont rassemblées lundi 12 août dans l'aéroport de Hong Kong. Une marée humaine contre les violences policières. Tous les vols ont dû être annulés.

France 3

Une marée humaine vêtue de noir a envahi lundi 12 août l'aéroport de Hong Kong, ex-colonie britannique rétrocédée à la Chine. Depuis ce matin, les manifestants ont bloqué le trafic aérien, obligeant les touristes malchanceux à prendre leur mal en patience. "On ne s'attendait pas à être bloqué. Mais c'est normal de se battre pour ses droits", reconnaît cette voyageuse.

"Des cafards"

Le choix du lieu n'est pas anodin. En s'en prenant à l'aéroport, le mouvement hongkongais souhaitait frapper fort en envahissant un lieu symbolique et international. Ils y dénoncent les violences policières et le manque de démocratie. "Hong Kong vient de vivre le week-end le plus sombre de son histoire contemporaine.[...] Les manifestants sont traités comme des cafards par la police", s'insurge Caterina Ko, porte-parole du Mouvement citoyen hongkongais. Si le trafic doit reprendre mardi, mais ce soir, des centaines de manifestants restent mobilisés dans l'aéroport.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans le hall de l\'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019. 
Des manifestants dans le hall de l'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019.  (VERNON YUEN / AFP)