Hong Kong : l'activiste pro-démocratie Agnes Chow libérée

Cette libération intervient le jour du second anniversaire des grandes manifestations en faveur de la démocratie. Des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La militante pro-démocratie Agnes Chow, le 12 juin 2021, à Hong Kong (Chine). (EYEPRESS NEWS / AFP)

Un geste dans un océan de répressions. La militante du mouvement pro-démocratie à Hong Kong (Chine) Agnes Chow a été libérée de prison samedi 12 juin, jour du second anniversaire des grandes manifestations en faveur de la démocratie dans l'ex-colonie britannique. Quelque 2 000 policiers ont été placés en alerte samedi alors que des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux pour commémorer ces manifestations.

Les autorités ont toutefois maintenu une interdiction de manifester décidée pour lutter contre la pandémie de Covid-19, bien que seules trois nouvelles contaminations aient été recensées le mois dernier. De nombreux militants pro-démocratie ont été arrêtés et la contestation a été criminalisée par de nouvelles lois répressives imposées par le gouvernement de Pékin.

Aucun commentaire à sa sortie de prison

Samedi, l'une de ces militantes arrêtées a toutefois été libérée. Agnes Chow, âgée de 24 ans, a retrouvé la liberté après avoir passé sept mois en prison pour son rôle pendant les manifestations de 2019 devant le quartier-général de la police. Attendue par plusieurs journalistes à sa sortie de détention, elle n'a toutefois fait aucun commentaire.

Sa libération intervient deux ans jour pour jour après les grandes manifestations pour la défense de la démocratie. Le 12 juin 2019, des milliers de personnes ont encerclé le siège de l'assemblée législative de Hong Kong dans une tentative d'empêcher l'adoption d'une loi favorisant les extraditions, y compris d'opposants, vers la Chine continentale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hong Kong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.