Hong Kong : Trump met en garde Pékin sur les conséquences commerciales d'une répression violente

La répression par la force du mouvement de protestation ayant court dans le territoire semi-autonome rendrait la conclusion d'un accord commercial "très difficile", a déclaré le président américain.

Donald Trump lors d\'une conférence de presse à Morristown, dans le New Jersey (Etats-Unis), le 18 août 2019. 
Donald Trump lors d'une conférence de presse à Morristown, dans le New Jersey (Etats-Unis), le 18 août 2019.  (NICHOLAS KAMM / AFP)

Les autorités chinoises sont prévenues. Donald Trump a lancé dimanche 18 août un avertissement à la Chine, assurant qu'une répression violente des manifestations de Hong Kong nuirait aux discussions sur un accord commercial sino-américain.

"Je pense qu'il serait très difficile de conclure un accord s'ils exercent de la violence, (...) si c'est une autre place Tiananmen", a déclaré le président américain à des journalistes alors que des centaines de milliers de manifestants pro-démocratie ont à nouveau défilé dimanche à Hong Kong."Je crois que ce serait très difficile à faire s'il y avait de la violence", a-t-il ajouté.

Depuis plus de deux mois, les manifestations se succèdent à Hong Kong et la Chine hausse le ton, faisant redouter à certains une répression comme celle de juin 1989. L'armée chinoise avait mis fin au mouvement pro-démocratie mené par des étudiants en faisant des centaines voire plus d'un millier de morts.

Appel à sortie de crise pacifique

Dans le cas où telle situation se répétait à Hong Kong, Donald Trump estime qu'il y aurait un "sentiment politique énorme", incitant à "ne rien faire" dans le domaine des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis."J'aimerais beaucoup voir cela résolu d'une manière humaine", a-t-il dit, appelant le président chinois Xi Jinping à négocier avec les contestataires.

John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, avait déjà évoqué la répression de la place Tiananmen, lors d'un entretien à Voice of America diffusé jeudi.

"Les Chinois doivent faire très attention aux mesures qu'ils prennent, parce que les Américains se souviennent de la place Tiananmen", a-t-il déclaré. "Ils se souviennent de l'homme debout face à une file de tanks. Et ils se souviennent de la répression du gouvernement chinois en 1989. Ce serait une grosse erreur de créer de nouveaux souvenirs comme ceux-là à Hong Kong", a insisté M. Bolton.