Cet article date de plus de deux ans.

Hong Kong : des heurts et des arrestations lors de la fête d'Halloween

Alors que le gouvernement a interdit, le mois dernier, le port des masques en public, les Hongkongais ont profité de la fête d'Halloween pour défiler masqués ce 31 octobre.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants pro-démocratie défilent dans les rues de Hong Kong, ce jeudi 31 octobre, pour Halloween. (PHILIP FONG / AFP)

Hong Kong a fêté Halloween dans un climat plus tendu qu’à l’habitude, ce jeudi 31 octobre. Depuis que le gouvernement a interdit le port des masques en public, au début du mois, les opposants au gouvernement local et à Pékin ont voulu profiter de l’occasion pour défiler masqués à travers toute l’île. Et notamment à Lan Kwai Fong : à Hong Kong, c’est le quartier des bars, des boîtes et des clubs. Le week-end, la foule afflue pour faire la fête et déborde sur les trottoirs de ces ruelles en pente du quartier de Central. Mais ce soir de 31 octobre, jour d'Halloween, la police a décidé d’interrompre les festivités.

Echauffourées et arrestations

Lok, un musicien de 28 ans fait partie de ceux qui crient leur colère au cordon de policiers. "Aujourd’hui, c’est Halloween, n’est-ce pas ? Beaucoup de gens, sur internet, se sont mis d’accord pour faire un événement où tous les manifestants se donnent rendez-vous ici pour boire un verre, dépenser de l’argent, faire marcher les bars et les clubs", explique-t-il. "Vous voyez ces policiers, ils empêchent notre événement. C’est toujours comme ça à Hongkong, ils font ce qu’ils veulent", a-t-il ajouté.

Pour Anna, designer de 22 ans, cette soirée d’Halloween avait un double sens : "Bien sûr, on est là pour faire la fête mais c’est surtout pour dire au gouvernement que nous n’avons pas peur de leur action, comme quand ils utilisent les gaz lacrymogenes pour disperser les manifestants".

Á Lan Kwai Fong, la police a sorti les gaz lacrymogènes et procédé à des arrestations. Les manifestants se sont déjà donné rendez-vous, samedi 2 novembre, pour une série de nouveaux événements alors que la chef de l’exécutif, Carrie Lam, répète que la seule solution est de stopper la violence.

Des manifestants pro-démocratie ont profité d'Halloween pour défiler dans les rues de Hong Kong
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hong Kong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.