Hong Kong : des civils s'en prennent aux manifestants

Alors que le bras de fer se poursuit entre l'opposition et le pouvoir pro-Pékin, les opposants continuent les manifestations. Mais la répression semble de plus en plus violente.

FRANCE 2

Des dizaines d'hommes habillés en blanc armés de bâtons se ruent sur les manifestants, les poursuivent et les frappent dans le métro de Hong Kong, après une journée de protestation. À aucun moment, les policiers n'agissent pour s'interposer. Plusieurs personnes sont blessées. Pour qui ces groupes agissent-ils ? Sont-ils envoyés par les autorités ? Les organisateurs du mouvement de protestation affirment cela.

Les manifestants réclament le suffrage universel

Le mouvement de protestation se tient à Hong Kong depuis début juin. Pour le septième week-end de manifestation, une marée humaine a investi les rues pour réclamer le suffrage universel. Ils se dirigent vers le bureau de liaison chinois, le bâtiment qui symbolise selon eux la main mise de plus en plus forte de la Chine sur Hong Kong. "On demande au gouvernement d'arrêter d'envoyer Hong Kong dans le mur. Ils doivent travailler avec le peuple pour ramener notre ville sur le chemin de l'unité", explique un manifestant, le visage caché par un casque de vélo et un masque de ski.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans les rues de Hong Kong, le 21 juillet 2019.
Des manifestants dans les rues de Hong Kong, le 21 juillet 2019. (LAUREL CHOR / AFP)