Hong Kong : des avocats défilent en silence pour soutenir le mouvement prodémocratie

La police de ce territoire chinois a arrêté plus de 500 contestataires. Plusieurs dizaines d'entre eux ont été inculpés pour participation à des émeutes, ce qui est passible de dix ans de prison maximum. 

Des avocats et des travailleurs manifestent devant le ministère de la Justice à Hong Kong, le 7 août 2019.
Des avocats et des travailleurs manifestent devant le ministère de la Justice à Hong Kong, le 7 août 2019. (THOMAS PETER / REUTERS)

La contestation ne faiblit pas. Des centaines d'avocats ont marché en silence, mercredi 7 août à Hong Kong, en faveur des manifestants pro-démocratie, illustrant le soutien dont bénéficie toujours le mouvement dans ce territoire chinois malgré les sévères avertissements de Pékin.

Vêtus de noir, les avocats ont défilé pacifiquement sous un soleil brûlant depuis la Cour suprême jusqu'au ministère de la Justice. C'est la deuxième marche organisée depuis début juin par ces professionnels qui se tiennent habituellement à l'écart des manifestations.

La veille, Pékin avait adressé son plus ferme avertissement en date aux manifestants qui défient depuis deux mois le régime communiste. "Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu", a lancé mardi le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao au gouvernement chinois, Yang Guang. Des avocats qui défilaient ont indiqué soutenir la demande d'enquête indépendante sur les violences policières formulée par les manifestants prodémocratie. Ils protestaient également contre les poursuites intentées par le parquet, jugées politiquement motivées.

La police de Hong Kong a arrêté plus de 500 contestataires ces dernières semaines. Des dizaines d'entre eux ont été inculpés pour participation à des émeutes. Ils risquent dix ans de prison maximum.