Cet article date de plus de huit ans.

Des libraires de Hong Kong bravent la censure de Pékin

Une centaine de livres non censurés sont vendus chaque jour dans une librairie cachée de Hong Kong. Les Chinois du continent y trouvent des ouvrages interdits chez eux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un chinois avec un livre non censuré dans une librairie de Hong Kong, le 23 juillet 2012. (FTV)

90% des clients de cette librairie située dans un appartement du quartier commerçant de la ville autonome sont des Chinois de Chine populaire. Ils peuvent aussi bien y trouver des livres sur la répression de la place Tian-an-men en 1989 que sur Mao Tsé Toung, mort en 1976, ce qui est evidement impossible dans l'Empire du milieu.

Le gouvernement de Pékin met en garde les éditeurs sur les livres politiquement sensibles, d'où résulte une auto-censure. Certains auteurs rédigent deux versions du même sujet, la plus aboutie étant celle que l'on trouve à Hong Kong.

Les libraires hong-kongais qui vendent les livres hors censure ne rencontrent pas de problèmes, agissant avec une certaine confidentialité. Quant aux clients, ils risquent uniquement se faire confisquer les ouvrages achetés à la frontière.

 

Les clients particuliers des librairies de Hong Kong

AFP, le 23 juillet 2012

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.