Poisson intégral en Chine

Dans l'extrême est de la Chine vit le peuple Hezhen. Ils ne sont plus que 5 000 et ne veulent pas voir leur culture disparaître. Une femme transmet notamment comment fabriquer leurs habits en peau de poisson qui les protègent si bien du froid.

franceinfo

Pantalon, bottes et veste, You Wenfeng est intégralement habillée en peau de poisson. Ses vêtements traditionnels la protègent du froid polaire qui règne à Tongjiang, dans le nord-est de la Chine. Les Hezhen sont un groupe ethnique d'Extrême-Orient. Une partie de cette minorité vit en Chine, l'autre en Russie. "Le poisson est notre nourriture de base. Pendant les périodes les plus difficiles, nos ancêtres ont commencé à utiliser la peau de poisson après les avoir mangés pour fabriquer des habits, pour nous tenir chaud et nous couvrir", explique You Wenfeng.

Un peuple menacé de disparition

Mais les Hezhen ne sont plus que 5 000 environ en Chine. Inquiète, cette femme enseigne le savoir-faire ancestral de son peuple "à tous ceux qui le veulent". Elle explique à ses élèves comment fabriquer ses vêtements. Il faut d'abord pêcher de gros poissons, 50 pour un pantalon et une veste de femme, 56 pour un homme. Ensuite, il faut sécher la peau et l'assouplir avec une presse. Au bout d'un mois, on peut assembler les peaux. En tout, il faut vingt jours de couture. Le travail est long et minutieux. Le cuir de poisson a inspiré de grands noms de la mode comme Dior ou Prada.

Une représentante du peuple Hezhen habillée entièrement en cuir de poisson
Une représentante du peuple Hezhen habillée entièrement en cuir de poisson (franceinfo)