Chine : les taxis-robots prennent leur envol

Publié Mis à jour
Chine : les taxis-robots prennent leur envol
franceinfo
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron - franceinfo
France Télévisions

Le taxi autonome et électrique Apollo RT6 s’est vu accorder les toutes premières licences pour un service de taxi-robot sans chauffeur dans deux villes chinoises.

Les tous premiers taxi-robots en service commercial roulent en Chine, à Yangquan. Il y a encore un chauffeur derrière le volant au cas où, mais le véhicule est complètement autonome et peut se commander n’importe où via une application. Dix taxis intelligents sont en circulation et il y a déjà des habitués. "On se sent en sécurité, c’est rapide et efficace et la voiture s’arrête toujours quand il y a un obstacle", confie Li Zeping, habitant de Yangquan ​(Chine).

"Ils détectent le danger plus rapidement que l'œil humain"

Une société chinoise a obtenu ses premières licences d’exploitation de ces taxis sans conducteur, une technologie longtemps testée. Un radar est placé sur le toit, ainsi que des capteurs, capables d’analyser les données. "Ces véhicules sont programmés pour respecter à 100 % le code de la route. Ils détectent le danger plus rapidement que l’œil humain et réagissent plus vite qu’un chauffeur", précise Xu Chao, directeur des transports intelligents chez Baidu. Des bus électriques autonomes sont encore à l’essai. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.