Beauval : Yuan Meng, une aubaine pour le zoo de Beauval

Au-delà du symbole diplomatique, le panda Yuan Meng est aussi une aubaine pour le zoo de Beauval. Plus d'informations avec Sophie Rodier, en direct du zoo de Beauval (Loire-et-Cher). 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le panda Yuan Meng est aussi très précieux d'un point de vue économique pour le zoo de Beauval (Loire-et-Cher). "Il est très précieux d'abord en termes de fréquentation, et donc de retombées économiques pour le parc", rapporte la journaliste Sophie Rodier en direct du zoo. "Depuis 2012, l'arrivée des pandas, la fréquentation a tout simplement doublé au zoo de Beauval avec 1,45 millions de visiteurs l'an dernier." 

2 millions d'euros de bénéfice

"Devant cette affluence, des hôtels ont été construits, au nombre de deux", poursuit la journaliste. "Un qui a ouvert en 2014, l'autre devrait ouvrir ses portes au mois de mars. Une quinzaine de restaurants tournent également à plein régime durant la haute saison, et les bénéfices ont explosé, le chiffre d'affaires a bondi. Les bénéfices atteignant aujourd'hui 2 millions d'euros. Le zoo de Beauval attend une fréquentation encore plus importante l'année prochaine avec la naissance de ce bébé panda, avec 100 000 personnes de plus escomptées. Il faut mettre ces bons chiffres en perspective avec la redevance que doit payer le zoo de Beauval à la Chine en échange du prêt de ce panda, un chiffre que le zoo préfère garder secret, mais on parle ici de 750 000 euros par an."

Le JT
Les autres sujets du JT
Yuan Meng, le bébé panda du zoo de Beauval (Loir-et-Cher).
Yuan Meng, le bébé panda du zoo de Beauval (Loir-et-Cher). (THIBAULT CAMUS / POOL)