Cet article date de plus de trois ans.

Automobile : Pékin choisit le tout électrique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Automobile : Pékin choisit le tout électrique
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est une grande décision prise par les autorités. Retour sur la volonté chinoise d'interdire les véhicules à essence et à diesel.

Pour lutter contre la pollution et retrouver un ciel bleu à Pékin notamment, la Chine envisage d'interdire les véhicules à essence et au diesel d'ici 23 ans. Une mise au vert annoncée en grande pompe la semaine dernière par les autorités chinoises. "Cette politique vise à promouvoir la production de véhicules propres", explique Yu Kai, secrétaire du PC chinois. De quoi couper l'herbe sous le pied de constructeurs automobiles étrangers installés en Chine.

Vers la mise en place de quotas et de primes à l'achat

Certains Chinois se sont déjà mis aux véhicules propres. Mais le défi est immense. 2 800 véhicules à essence sont vendus toutes les heures. L'électrique ne représente qu'une goutte d'eau en Chine, à peine 2% des immatriculations. Quotas, primes à l'achat devraient être mis en place dès 2018. Selon une étude américaine, les Chinois perdraient trois ans d'espérance de vie à cause de la pollution.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.