Cet article date de plus de trois ans.

Voitures 100% électriques : "On n'est pas prêt du tout pour une production massive"

Alors que des constructeurs proposent de nombreux modèles de voiture 100% électrique au Salon de l'automobile de Francfort, l'économiste Flavien Neuvy revient sur cette tendance et se montre mesuré quant à sa généralisation à court terme. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (UWE ANSPACH / DPA)

Les constructeurs automobiles sont réunis au Salon de l’automobile de Francfort du 14 au 24 septembre. Deux ans après les scandales à répétition des moteurs diesel truqués, Flavien Neuvy, économiste, directeur de l'observatoire Cetelem Automobile, répond aux questions concernant la voiture 100% électrique "très tendance", mais qui n'est pas encore prête pour une production massive selon lui.

franceinfo : Est-on prêt pour une production massive de voitures 100% électrique en France ?

Flavien Neuvy : on n'est pas prêt du tout pour basculer dans une production massive. Si on avait que des voitures électriques en France, il faudrait doubler la production électrique aux heures de pointe pour répondre à la demande pour recharger les batteries. Comment produit-on cette électricité supplémentaire ? S'il n'y a plus que des voitures électriques, cela veut dire qu'il faut des bornes de recharge sur toutes les places de stationnement. Cela veut dire 30 millions de bornes de recharge. Le coût estimé, selon une étude de France Stratégie de décembre 2016, se situe entre 25 et 35 milliards d'euros. Qui paie ? La voiture électrique va monter en puissance, mais il y a un certain nombre de questions pour lesquelles on n'a pas de réponse aujourd'hui.

Les constructeurs proposent pourtant de nombreux modèles ?

Oui, c'est très tendance. Les constructeurs surfent un peu sur cet effet de communication et multiplient les annonces. Il faudra attendre, parce qu'entre le moment où on annonce la sortie du modèle et le moment où les modèles sont réellement disponibles à la vente, il se passe du temps. Ce que l'on sait, c'est qu'au cours des prochaines années, quasiment tous les véhicules seront électrifiés. Ce seront des véhicules hybrides avec l'idée de continuer à réduire les émissions polluantes.

Renault-Nissan doit présenter ses plans stratégiques, vendredi. Que doit-on en attendre ?

On attend avec impatience de savoir quelle sera la stratégie de Renault-Nissan. Il faut rappeler que Renault essaye toujours d'avoir un coup d'avance comme avec sa voiture électique Zoé. Cela suscitait beaucoup de scepticisme, il y a quelques années. Personne ne croyait à la voiture électrique et aujourd'hui tout le monde s'y met. L'ensemble des constructeurs est en train de revoir sa stratégie depuis le dieselgate.

Après le dieselgate, la confiance dans les constructeurs a-t-elle baissé ?

Deux ans après, les ventes de Volkswagen ne se sont pas du tout effondrées. Les automobilistes se disent que tous les constructeurs trichent et que les critères environnementaux au moment d'acheter une voiture sont très marginaux. Les critères principaux sont le prix, la fiabilité et le design. Savoir si votre voiture émet peu, pas beaucoup ou beaucoup de CO2 est anecdotique.

Voitures 100% électriques : "On n'est pas prêt du tout pour une production massive", selon Flavien Neuvy, économiste, directeur de l'observatoire Cetelem Automobile
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.