13h15, France 2

VIDEO. L'hommage d'un marin des mers arctiques aux découvreurs du passage du Nord-Ouest

"Cette île est pour moi aussi sacrée que l'épave du 'Titanic' ou bien 'Ground Zero' à New York", dit un garde-côte canadien en passant devant le monument à la gloire de l'explorateur français Joseph-René Bellot. Il est mort en 1853 à la recherche de l'expédition Franklin disparue en Arctique… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 25 novembre 2018.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sans l'escorte des garde-côtes, aucun navire n'aurait pu naviguer dans ces eaux glacées, au large de l’archipel arctique canadien. A l'heure du grand capharnaüm climatique, le passage du Nord-Ouest se refuse encore et toujours aux logiques commerciales et touristiques.

Le capitaine du brise-glace Henry Larsen passe rarement près de l'île de Beechey sans saluer la mémoire de ceux qui, en 1846, ont été piégés ici par la banquise pendant dix mois. Les cent vingt-neuf marins de l'expédition Franklin ainsi que Joseph-René Bellot, officier de marine et explorateur français parti à leur recherche et disparu parmi ces glaces.

"Je ne pense pas que j'aurais survécu"

Un petit monument blanc a été élevé sur l'île pour le Français mort si jeune, à 27 ans, et si loin de chez lui. "Imaginez passer dix mois d'hiver ici et dans l'obscurité la plus totale, c'est complètement dingue, dit le marin. J'ai consacré ma vie à naviguer sur ces eaux, mais je suis tellement heureux de le faire aujourd'hui et pas à leur époque, car je ne pense pas que j'aurais survécu."

"Cette île est pour moi aussi sacrée que l'épave du Titanic ou bien 'Ground Zero' à New York, poursuit-il. C'était un immense sacrifice de chercher ce passage du Nord-Ouest que les gens rêvaient de découvrir à l'époque. Il fallait être assez brave ou assez stupide pour oser s'attaquer à ce mystère." Joseph-René Bellot a passé deux hivers en Arctique. Au fil de ses expéditions, il a découvert un raccourci dans le passage du Nord-Ouest : un détroit de 25 kilomètres qui porte désormais son nom.

Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 25 novembre 2018.

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)