Poilus : identifiés un siècle après

Plus d'un siècle après leur mort, quatre soldats canadiens vont enfin reposer en paix. Tombés dans le nord de la France lors de la Première Guerre mondiale, ils ont été inhumés ce jeudi 23 août.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ils s'appelaient Donegan, Priddle, Thomas et Wilson : quatre soldats canadiens. Le plus jeune avait 20 ans, le plus vieux 33. Ils ont enfin été inhumés, un siècle après leur disparition sur un champ de bataille du Pas-de-Calais. Un jour forcément particulier pour les familles. Elles ont traversé l'Atlantique pour être là : "Ce sont des émotions très fortes, témoigne Shirley Geyer, petite-nièce du soldat Thomas. Le fait de retrouver aujourd'hui sa dépouille et de lui donner des funérailles militaires, ça nous permet de tourner la page".

1 300 soldats canadiens n'ont pas de sépulture

Les quatre soldats étaient portés disparus depuis 1917. Leurs restes ont été retrouvés en 2011, puis identifiés au terme d'un minutieux et long travail d'enquête. Sur les 10 000 Canadiens tombés ici en août 1917, 1 300 n'ont pas de sépulture. Retrouver leurs traces est devenu une priorité pour le Canada, mais aussi pour Loos-en-Gohelle, commune du Pas-de-Calais où ont eu lieu les combats. Après un siècle d'oubli, ces quatre soldats ont enfin leur nom inscrit sur une tombe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration pour la commémoration du 100e anniversaire de l\'armistice
Illustration pour la commémoration du 100e anniversaire de l'armistice (PATRICK LEFEVRE / BELGA MAG)