CETA : le plan du gouvernement pour encadrer le traité

Face aux menaces du CETA, la France dégaine le véto climatique. C'est la mesure phare du plan d'action dévoilée ce mercredi 25 octobre par le gouvernement pour encadrer l'accord de libre-échange entre la France et le Canada.

France 2

Avant d'être ministre, Nicolas Hulot était très critique sur le CETA. Ce mercredi 25 octobre, il défend le plan du gouvernement pour essayer d'en limiter les effets négatifs. "Il y a une volonté de mettre ce CETA sous surveillance", a déclaré le ministre de la Transition écologique. Nicolas Hulot veut la mise en place d'un veto climatique. Autrement dit, les normes de protection française de l'environnement ne pourront être remises en cause par les multinationales.

La défense de l'élevage français

Une mesure soutenue par les députés qui promettent d'être vigilants. Autre priorité du gouvernement, la défense de l'élevage français, et en particulier rassurer la filière bovine. Les éleveurs s'inquiètent de la concurrence déloyale du boeuf canadien. Enfin au nom de la qualité alimentaire, la France souhaite être plus stricte sur l'étiquetage des produits d'alimentation du bétail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Conseil des ministres, le 22 juin 2017 au palais de l\'Elysée. 
Conseil des ministres, le 22 juin 2017 au palais de l'Elysée.  (CHRISTOPHE PETIT-TESSON / AFP)