Canada : les mégafeux de forêt ont émis cette année l'équivalent de plus d'un milliard de tonnes de CO2

C'est presque l'équivalent des émissions annuelles du Japon, selon une estimation préliminaire du service canadien des forêts. Les mégafeux ont brûlé 13,5 millions d'hectares, soit l'équivalent du territoire de la Grèce.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un incendie de Horsethief Creek, en Colombie-Britannique (Canada), le 24 juillet 2023. (BC WILDFIRE SERVICE / AFP)

Du jamais-vu, selon les autorités canadiennes. Cette année, les milliers de feux de forêt historiques au Canada ont émis, à eux seuls, l'équivalent de plus d'un milliard de tonnes de dioxyde de carbone. Cela correspond pratiquement aux émissions annuelles du Japon (l'équivalent de 1,12 milliard de tonnes de CO2 en 2021), cinquième plus gros pollueur mondial, et davantage que les émissions annuelles de l'ensemble du secteur aérien mondial en 2022 (près de 0,8 milliard de tonnes).

"Cet été s'est transformé en un véritable marathon", a déclaré vendredi 11 août Michael Norton, directeur général du service canadien des forêts, qui a dévoilé ces estimations préliminaires. Le risque d'incendie devrait encore être "supérieur à la normale" jusqu'en septembre, a-t-il ajouté. Fin juillet, les émissions de carbone provoquées par les feux au Canada représentaient déjà plus du double du précédent record annuel, en 2014, selon les données de l'observatoire européen Copernicus.

L'état d'alerte incendie au niveau maximal depuis 90 jours

Cette saison, les mégafeux se sont répandus d'un bout à l'autre du pays avec une intensité remarquable, battant des records dans de nombreuses provinces. Le Canada est en état d'alerte maximale incendie depuis exactement quatre-vingt-dix jours, ce qui constitue la plus longue période jamais enregistrée. Le précédent record, cinquante jours, datait de 2021.

"La saison des feux de forêt a été très instructive cette année, elle nous a montré ce qui nous attend si nous ne faisons rien pour réduire les émissions", a déclaré lors d'une conférence de presse, à Vancouver, le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson. Ce dernier a directement ciblé le réchauffement climatique comme en étant la "cause principale".

Les mégafeux ont brûlé jusqu'à maintenant 13,5 millions d'hectares, l'équivalent de la superficie de la Grèce, soit presque deux fois le dernier record absolu, datant de 1989 avec 7,3 millions d'hectares, selon le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC). Depuis mai, le Canada a accueilli en renfort près de 5 000 pompiers provenant de 12 pays. Plus de 200 ordres d'évacuation ont été émis, forçant près de 168 000 personnes à quitter temporairement leur domicile.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.