Caméléon au secours des jeunes filles violées aux Philippines

L’Ecole nationale du cirque, l’actrice Sabrina Ouazani et le chanteur Mikelangelo Loconté sont en tournée aux Philippines pour soutenir l’association Caméléon qui vient en aide notamment aux jeunes filles victimes de viols. L’objectif est de récolter des fonds pour permettre à l’association de poursuivre ses différentes missions.

(L'association CAMELEON redonne espoir aux jeunes filles victimes de viols © Radio France / Nathanaël Charbonnier)

Depuis 18 ans, l’association Caméléon œuvre aux Philippines où elle vient, notamment, en aide aux jeunes filles victimes de viols. L’école nationale du cirque, l’actrice Sabrina Ouazani et le chanteur Mikelangelo Loconté ont décidé de s’envoler pour l’ile de Panay,  à une heure d’avion de Manille, afin de soutenir le travail que réalise l’association aux Philippines.

 

Mila, 13 ans, explique timidement qu’elle a été abusée sexuellement. Elle le murmure avec un étrange sourire qui laisse imaginer tout ce que ce qu’elle ne dit pas et surtout, elle le dit pour toutes les autres que l’on n’entendra jamais parce que très souvent, comme les violeurs sont des proches de la famille, et qu’il s’agit même de leur père, les affaires restent inconnues.

 

Quand, en revanche, un cas d’agression parvient aux oreilles de l’association alors les jeunes filles sont protégées et accueillies dans le centre qu’a créé Caméléon sur l’ile de Panay.

 

En près de 20 ans, le centre n’a cessé de grandir et emploie aujourd’hui plus de 30 personnes. Il est composé de deux espaces d’accueil pour les jeunes filles, et a aussi une maison pour les bénévoles, un grand gymnase, le tout sur un territoire complètement clos, gardé 24 heures sur 24. Une fois dans le centre, les jeunes filles restent malgré tout vulnérables et en danger.

Un symbole pour changer la vie

(Le cirque permet aux jeunes filles de redécouvrir leurs corps d’une façon bienveillante © Radio France / Nathanaël Charbonnier)

Au total, ce sont 5.000 familles qui ont été aidées depuis toutes ces années par l’association, et ce sont surtout des centaines de jeunes filles qui ont été protégées, qui ont été accompagnées et qui ont vu leurs vies transformées par toute cette chaîne de solidarité créée par Laurence Ligier, la fondatrice de l’association.

 

L’association Caméléon et l’Ecole nationale du cirque travaillent ensemble depuis plus de six ans. Cette collaboration a abouti à la création aux Philippines, dans le centre de Caméléon, d’une école du cirque. Depuis, tous les ans, des élèves de l’école de Rosny-Sous-Bois  font le déplacement pour enseigner leur art.

 

Cette année, ils sont une quinzaine à avoir fait le déplacement pour présenter des spectacles, récolter des fonds, mais aussi former des enseignants et apprendre aux jeunes filles à jongler, faire du trapèze et autres acrobaties. Il faut dire que cet apprentissage sert de thérapie car il permet aux jeunes filles de redécouvrir leurs corps d’une façon bienveillante.

 

Chaque jeune fille est parrainée. Actuellement, l’association compte 600 parrains ou marraines, qui lorsqu’ils s’engagent à hauteur de quelques dizaines d’euros par mois pour financer la scolarité des enfants, s’engagent aussi à leur écrire et à entretenir un lien qui se rompt rarement.

CAMELEON au secours des jeunes filles abusées. Le reportage à IloIlo de Nathanael Charbonnier pour France Info
--'--
--'--
(En 18 ans, l'association est venue en aide à des centaines de jeunes filles aux Philippines © Nathanaël Charbonnier)