Présidentielle au Brésil : Lula devance Jair Bolsonaro de cinq points, un second tour aura lieu le 30 octobre

Les deux hommes seront départagés lors d'un second tour, dimanche 30 octobre, puisqu'aucun n'a obtenu de majorité absolue lors du premier tour.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ex-président de gauche "Lula", ici le 2 octobre 2022 à Sao Paulo (Brésil) après la proclamation des résulats, a devancé Jair Bolsonaro de cinq points lors du premier tour de l'élection présidentielle brésilienne. (ERNESTO BENAVIDES / AFP)

Le nouveau président brésilien sera connu fin octobre. L'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, plus connu sous le nom de "Lula", a terminé en tête au premier tour de l'élection présidentielle devant le président sortant Jair Bolsonaro, dimanche 2 octobre. Il devance le dirigeant d'extrême droite de cinq points : Lula a obtenu 48,4% des suffrages, contre 43,2% pour Bolsonaro, selon des résultats quasi définitifs mais encore partiels publiés par le Tribunal supérieur électoral (TSE).

>> REPORTAGE. Présidentielle au Brésil : "C'est une goutte d'eau dans l'océan", se lamentent celles et ceux qui luttent contre la déforestation en reboisant

Aucun des deux candidats n'a obtenu de majorité absolue, et les deux hommes seront départagés lors d'un second tour, dimanche 30 octobre. Environ six millions de voix séparent Lula, qui comptabilise plus de 57 millions de votes, et Jair Bolsonaro.

Bolsonaro dit avoir "vaincu les mensonges"

Plus 156 millions de Brésiliens étaient appelés à voter pour ce premier tour afin de choisir leur président pour les quatre prochaines années. La centriste Simone Tebet se classe troisième avec 4,16% des voix, alors que le travailliste Ciro Gomes la suit à 3,05%.

Ce résultat serré est une petite surprise : le dernier sondage de l'institut de référence Datafolha donnait samedi soir un avantage de 14 points à l'ex-président de gauche (2003-2010). "Nous avons vaincu les mensonges" des sondages, a déclaré le président d'extrême droite, qui s'est dit optimiste à l'idée de "jouer la deuxième mi-temps" de la présidentielle. "C'est juste une prolongation. Je peux vous dire que nous allons gagner cette élection", a assuré de son côté Lula.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.