Les pluies intenses dans le sud du Brésil font au moins 29 morts et 60 disparus

Pour le gouverneur Eduardo Leite, il s'agit du "pire désastre climatique" jamais vu dans cet Etat frontalier avec l'Uruguay et l'Argentine.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Vue aérienne de Porto Alegre (Brésil) sous les eaux après des pluies torrentielles, le 2 mai 2024. (MIGUEL NORONHA / AGENCIA ENQUADRAR / AFP)

Les pluies diluviennes au Brésil ont fait au moins 29 morts et 60 personnes sont toujours portées disparues, ont annoncé les autorités jeudi 2 mai. A travers l'Etat du Rio Grande do Sul, auquel le président Luiz Inacio Lula da Silva venu sur place a promis l'aide du gouvernement, ce sont des scènes dantesques : coulées de boue gigantesques, maisons et voitures noyées à perte de vue, évacuations d'habitants et d'animaux réalisées dans des conditions extrêmement risquées par les secours.

Pour le gouverneur Eduardo Leite, il s'agit du "pire désastre climatique" jamais vu dans cet Etat frontalier avec l'Uruguay et l'Argentine. "Je veux déplorer profondément toutes les vies perdues. Il y a 29 morts recensés actuellement, et avec la douleur la plus profonde je sais qu'il y en aura davantage", a-t-il déclaré en fin de journée.

L'"état de calamité publique" a été déclaré mercredi soir dans le Rio Grande do Sul, atteint depuis plusieurs jours par des tempêtes et des orages dévastateurs. Plus de 600 militaires devaient être envoyés en renfort pour les opérations de secours et la distribution de vivres aux sinistrés. Accompagné notamment de la ministre de l'Environnement Marina Silva, le président brésilien a assuré que le gouvernement fédéral était mobilisé "à 100%" pour "atténuer la souffrance due à cet événement naturel extrême".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.