Cet article date de plus de sept ans.

Le pape François est arrivé à Rio de Janeiro pour les JMJ

Le souverain pontife va présider pendant une semaine les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) où sont attendus jusqu'à 1,5 million de pèlerins.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le pape François et la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, à l'arrivée du souverain pontife à Rio de Janeiro (Brésil), le 22 juillet 2013. (JORGE SAENZ / AP / SIPA)

Une visite historique. Le pape François a entamé lundi 22 juillet le premier voyage de son pontificat à Rio de Janeiro (Brésil) où une foule en liesse s'est massée pour le saluer à son arrivée dans le centre ville. L'avion du premier pape sud-américain de l'histoire a atterri vers 21 heures à l'aéroport international. Le souverain pontife, qui va présider pendant une semaine les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) où sont attendus jusqu'à 1,5 million de pèlerins, a été accueilli à sa descente d'avion par la présidente Dilma Rousseff.

Des milliers de jeunes pèlerins du monde entier, chantant et agitant des drapeaux, se sont massés derrière des barrières pour ovationner François qui a tenu à les saluer dès son arrivée en parcourant le centre de Rio à bord d'un jeep découverte. C'est la première fois que ce jésuite argentin âgé de 76 ans foule le sol du "Nouveau monde" depuis qu'il a succédé en mars à Benoît XVI.

Récentes émeutes au Brésil

Au Brésil, plus grand pays catholique au monde, il va tenter de revigorer une Eglise affaiblie et déboussolée par la forte poussée des Eglises évangéliques pentecôtistes, omniprésentes et très actives dans les grandes villes et leurs périphéries déshéritées. En route pour un Brésil en proie à la colère sociale de la jeunesse, il a insisté sur "le risque" de voir une génération entière de jeunes sans travail, tout en fustigeant "la culture du rejet" des personnes âgées.

Le pape est acclamé par la foule quelques heures après son arrivée à Rio de Janeiro (Brésil), le 22 juillet 2013. (GABRIEL BOUYS / AFP)

François, qui prêche depuis son élection pour une "Eglise pauvre pour les pauvres", arrive dans un pays où les jeunes ont manifesté massivement en juin, parfois violemment, contre l'indigence des services publics et la corruption. "Le sens de mon voyage est d'encourager les jeunes à vivre insérés dans le tissu social avec les personnes âgées", a commenté le pape. Pour lui les jeunes "sont l'avenir de leur peuple, mais pas seulement eux (...) A l'autre extrême de la vie, les personnes âgées ont la sagesse de la vie, de l'histoire, de la patrie et de la famille, nous en avons besoin".

Après son premier bain de foule à Rio, le pape devait se rendre à une cérémonie de bienvenue en présence de la présidente Dilma Rousseff et des principales autorités de Rio au siège du gouvernement, le Palais de Guanabara. Des athées et les militants du groupe Anonymous Rio ont appelé à manifester à proximité de ce bâtiment officiel contre les dépenses publiques engagées pour les JMJ, plus de 30 millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.