Brésil : une île où les accouchements sont interdits enregistre sa première naissance en douze ans

Faute de maternité, les autorités de l'archipel de Fernando de Noronha, où vivent quelque 3 000 habitants, obligent les femmes enceintes à rejoindre Recife, sur le continent, dans les dernières semaines de grossesse.

L\'île brésilienne de Fernando de Noronha.
L'île brésilienne de Fernando de Noronha. (GOOGLEMAPS)

Cela faisait douze ans que l'île brésilienne de Fernando de Noronha, située dans l'archipel du même nom, n'avait pas enregistré la moindre naissance. Faute de maternité, les autorités de ces petites îles où vivent quelque 3 000 habitants ont en effet décidé d'y interdire les accouchements, obligeant de fait les femmes enceintes à rejoindre Recife dans les dernières semaines de grossesse.

Mais samedi 19 mai, une petite fille est bel et bien venue au monde à Fernando de Noronha. La mère, qui serait âgée de 22 ans et souhaite garder l'anonymat, selon le site brésilien G1 (en portugais), assure qu'elle ne savait pas qu'elle était enceinte. "Vendredi soir, j'ai ressenti des douleurs et quand je suis allée aux toilettes, j'ai vu quelque chose entre mes jambes", a-t-elle raconté. "Le père de l'enfant est venu et l'a récupéré. C'était un bébé, une fille. J'étais stupéfaite."