Brésil : Rio se dote de sa première plage naturiste officielle

Après vingt ans de militantisme, les adeptes du naturisme ont obtenu, mardi, un feu vert officiel à leur pratique sur la plage "do Abrico".

Un Brésilien lit sur la plage \"do Abricó\", le 1er novembre 2003, à Rio de Janeiro (Brésil).
Un Brésilien lit sur la plage "do Abricó", le 1er novembre 2003, à Rio de Janeiro (Brésil). (REUTERS)

Le maire de Rio (Brésil), Eduardo Paes, a donné, mardi 11 novembre, son feu vert officiel à la pratique du naturisme sur la plage "do Abrico", la première légalement destinée à cette pratique. Les adeptes du naturisme qui fréquentent cette plage à l'écart des autres, dans la zone ouest de la ville, se sont félicités de la décision. Ils réclamaient depuis vingt ans qu'on puisse y être nu en toute sécurité.

"Cela faisait longtemps que l'on manquait de sécurité et de respect", a commenté Claudio Hailuc, représentant des naturistes d'Abrico, cité par le quotidien O Dia. "Cela été une décision courageuse du maire, qui aide à faire que Rio redevienne une référence culturelle et touristique, surtout à la veille de ses 450 ans et des Jeux olympiques de 2016", a réagi une militante de la pratique des seins nus à la plage, Paula Nogueira. Elle a en outre "espéré" que le topless, courant en Europe, soit désormais autorisé sur les plages de cette métropole brésilienne.

Il y a un an, plus de 2 000 personnes avaient confirmé sur Facebook leur présence à un topless collectif sur la plage carioca d'Ipanema, au premier jour de l'été austral. "J'ai toujours trouvé bizarre cette attitude puritaine au Brésil où, pendant le carnaval, on voit des femmes nues partout, sur les couvertures de magazines, alors que le topless à la plage est un délit" et le string considéré comme normal, avait à l'époque expliqué l'organisatrice de cet événement, Ana Rios. Le jour dit, toutefois, seules six femmes y avaient participé.